Blog
Nos systèmes de commande en ligne pour tous

Nos systèmes de commande en ligne pour tous

J'AI BESOIN DE VOUS, GROUPEMENTS D'ACHAT ET COMITES SOCIAUX DES ENTREPRISES (CSE)
Pour vous les locaux, j'ai mis en place des moyens de commandes sécurisés à prix magasin, jusqu'à -40 %

Ce que vous devez lire en moins d'une minute : 

Aujourd'hui c'est nous qui avons besoin de vous. Vous avez un pouvoir énorme en local sur le devenir des entreprise locales. Notre avenir est le vôtre. Nous avons mis en place des solutions innovantes et simples à utiliser via notre site internet. Vous pouvez en prendre connaissance ici.

Ainsi à travers votre soutien et vos commande par le système des ventes groupées ou par l'intermédiaire de vos CSE, vous donnerez du sens à votre achat. 

Nous avons élaboré depuis mai une solution de commande en drive ici : https://www.maison-sidonie-champagne.fr/drive

Votre soutien individuel et celui de vos groupes de connaissance

C'est chacun d'entre vous, individuellement qui avez le pouvoir de motiver votre CSE d'entreprise à lancer une première vente en ligne sur notre site. Nous les contacterons rapidement. Nous leur créerons un PASS qu'ils vous communiqueront (numéro qui identifie votre organisation en passant votre commade). Nous sommes une des toutes premières entreprises à proposer un tel service, aussi sûr et dématérialisé pour éviter de se passer des échantillons de main en main. Respirer nos eaux de parfum 100 % d'ingrédients bio ? Non pour ça on a pas trouvé la solution par le biais d'internet ! 

C'est parti en leur envoyant ce lien,

JE MOTIVE MON CSE

C'est Hyper simple, plusieurs CSE l'ont déjà epprouvé et ça marche bien, 100 % de satisfaction.

Je n'ai pas de CSE :-(

Vous ne travaillez pas dans une entreprise possédant un CSE mais vous avez envie de vous lancer quand même dans la commande groupée et ses avantages ? C'est simple, demandez-nous un PASS et vous ralliez votre commande sur une livraison unique.

Je demande un PASS pour une commande groupée (avec mes copains et mes copines, avec mon association, avec mon école...) 

A lire si vous avez plus de temps... optionnel (5 minutes)

Il ya quelques semaines, dans mon article "Notre part pendant le covid-19" j'écrivais :

"En ce qui nous concerne, les petits, nous sommes au fond ceux qui soutiennent le pays. Ceux dont nous aurons besoin dans les mois qui viennent pour trouver du travail"

Cette phrase a du sens aujourd'hui un peu plus qu'hier.Les petites structures comme la mienne sont celles dont nous aurons tous besoin demain pour rebondir. Celles qui survivront au covid 19, seront peut-être vos employeurs de demain et nous sommes tous concernés. Que vous soyez retraité, fonctionnaire, dans une structure consulaire, associative, dans une grande entreprise vous pensant bien à l'abris derrière ses milliards... Nous sommes tous concernés. Soutenir nos petites entreprises est un acte militant. Aujourd'hui peut-être vous sentez-vous à l'abris, qu'en sera t-il de vos enfants ? petits enfants ? et vos proches dans la précarité professionnelle ? Ce qui se passe aujourd'hui aura des répercutions dans la chaine sociale demain, nous sommes tous liés à défaut de pouvoir nous réunir.

Souvenez-vous, j'étais là dès le premier jour.

Pendant le premier confinement de mars 2020, j'avais fabriqué des solutions hydro alcooliques devant l'urgence de la rupture des stocks. Vous souvenez-vous que nous les avons distribuées gratuitement ? Certains diront, c'était de la com. De la com non réfléchie car je n'avais pas imaginé que les industriels nous emboitent le pas et se lancent eux aussi dans la production du précieux liquide après nous, tant mieux après tout. La distribution gratuite de ces solutions a bien eu un coût. Merci à ceux qui ont joué le jeu dans les mois suivants en devenant de fidèles clients, d'autres ont vite oublié chacun se reconnaitra. 

Le terme "confinement" a des accents de loi martiale. 

Le devoir des petites entreprises est de se battre au premier rang. Nous sommes le ciment de la société. Les trains qui arrivent à l'heure n'intéressent personne, selon l'expression. C'est la même chose avec les petites entreprises, nous sommes des soutiens ponctuels. Les premiers employeurs de France, plus stables et moins marqués par les fluctuations boursières. Nous sommes dans "le faire" pas dans la finance. Nos petits effectifs sont moins soumis aux aléas pendant les crises, même si beaucoup souffrent et les fermetures s'amplifient. C'est simple à comprendre, nous sommes élastiques parce que petits et donc agiles. Si on enregistre 20 % de perte de chiffre d'affaire, on se sépare diffcilement d'un vingtième de collaborateur. Par contre quand on est un groupe industriel de 1000 personnes, on peut très bien envisager de licencier 200 personnes d'un coup ou plus pudiquement ne pas renouveler 200 contrats d'emplois précaires. Cest plans sociaux, déguisés, inavoués quelle qu'en soit l'excuse avancée par les actionnaires, sont très relayés par les médias. Ils sont spectaculaires. Pensez que pendant qu'un grand groupe licencie 200 salariés, dans le même temps nos petites PME en embauche 2000 à l'échelle Nationale. Pourquoi le soulever puisque c'est juste normal ?

Quand c'est la guerre, il faut se soutenir. Si aujourd'hui les problèmes d'approvisionnement en solutions et gels hydro-alcooliques ne semble plus d'actualité et heureusement, je resterai disponible. La responsabilité des institutions de santé et des autres en lien avec du public est individuelle. Chacun a eu le temps de mettre en place des stocks suffisants, espérons-le, nous resterons vigilants. 

Les médias veulent du spectaculaire  et ne nous soutiennent pas.

Le spectaculaire, l'immédiateté fait vendre du Coca Cola et beaucoup d'autres substances cotées en bourse. Pensez-y lorsque vous faites vos achats ou bien reposez-vous, tout cerveau éteint devant les grands médias. Pendant les crises comme le Covid-19, les sujets qui présentent les artisans sont rares et nos initiatives, souvent pionnières sont assez peu en vue. Les industriels sont systématiquement mis en avant. On a beau vouloir changer le monde, il continue à tourner comme avant de ce point de vue. En cela les journalistes ont une part de responsabilité indiscutable dans la marche de ce monde. Soutenez nos petites structures qui ruissellent localement, plutôt que de grands groupes licencieurs et délocalisateurs. Prenez un temps de réflexion critique avant de relayer cyniquement l'action du cigarétier qui s'engage dans le soutien de la recherche contre le cancer du poumon ! J'en connais tellement d'exemples dans mon domaine, aux dehors très appétants pour le consommateur mais aux ingrédients et aux méthodes douteux si on regarde à 2 fois.

Nous ne sommes pas parfaits sinon le monde serait comme nous.

Depuis le premier confinement, la Maison Sidonie Champagne et les petites entreprises ont un rôle important de soutien à jouer, que ce soit auprès des services publics, Ehpad, services de santé, commerçants et artisans... locaux. Vous avez majoritairement salué nos efforts et nous vous en remercions encore. Monsieur David, Maire de Benet a pris la peine de souligner notre action à plusieurs reprises et à mon tour, je l'en remercie sincèrement. Vous pouvez continuer à compter sur notre soutien. Quand est-il des autres "services" publics, parfois démobilisés dans l'adversité, occupés à regarder ailleurs, en position autruche et autres portés pâles. Qu'en est-il par exemple des chambres consulaires qui ne manqueront pas de demander leur coûteuse dîme ponctuellement, en regard des "services" rendus ? (Les chambres consulaires sont les chambres de commerces et d'industries et chambres des métiers... j'attends toujours leur soutien depuis l'épisode Covid-19 et avant).

 Merci à tous pour vos soutiens !

 Sidonie Champagne

Fondatrice de La Maison Sidonie Champagne

Depuis 2012



N'hésitez pas à réagir à cet article ou à partager votre expérience en laissant un commentaire ci-dessous, ou sur les réseaux sociaux !
Partagez cet article